Laetitia Sauvage

Laetitia Sauvage

Recruter à l’ère de l’IA : Conseils d’une experte en profils digitaux – Interview dans la Voix du Nord

J’ai eu l’honneur d’être interviewée début septembre 2023 par Guillaume Dupont, journaliste pour la Voix du Nord autour des enjeux de l’IA pour les métiers du recrutement.

Vous pouvez découvrir ici l’article publié sur le site de la Voix du Nord.

Je vous propose ci-dessous mes réponses rewritées afin de développer davantage certains sujets.

Intelligence artificielle et recrutement font-ils bon ménage ?

Difficile d’ignorer l’émergence de l’intelligence artificielle. Désormais utilisée dans de nombreux métiers, au point de menacer l’existence de certains d’entre eux, l’IA est en train de révolutionner nos quotidiens. Qu’en est-il du secteur des ressources humaines ? Nous avons demandé à Laetitia Sauvage du cabinet About ü, experte en recrutement et familiarisée avec les nouvelles technologies, si l’intelligence artificielle avait déjà un impact palpable

Laetitia Sauvage, les outils d’intelligence artificielle transforment-ils déjà les métiers du recrutement ?

Depuis un an, j’ai constaté la multiplication des solutions technologiques dont certaines vont participer à révolutionner le recrutement grâce à l’IA. Je ne rentre pas dans les détails techniques mais l’IA commence effectivement à être utilisée dans l’acquisition de talents pour améliorer les processus de correspondance entre les postes et les candidat·e·s, le suivi des candidatures et la personnalisation de l’expérience du recrutement notamment. 

Je constate une vraie effervescence autour de l’intelligence artificielle et je tente de suivre toutes ces évolutions, sans m’affoler et en essayant d’en tirer le meilleur ! 

A titre personnel, il est hors de questions de multiplier les outils et d’aller chercher autre chose qu’une meilleure allocation de mon temps disponible ! 

J’ai essayé d’identifier les étapes où j’avais le moins de valeur ajoutée et c’est celles-ci que je suis en train d’automatiser.  

Mon objectif ? 40% de gain de productivité d’ici la fin de l’année ! 

Je pense que l’automatisation et l’IA vont pouvoir libérer les équipes de recrutement et de Ressources Humaines des tâches répétitives et leur permettre de se concentrer sur les tâches d’interactions réelles. L’automatisation peut aussi réduire les coûts opérationnels et donc améliorer l’efficacité du processus de recrutement. 

Par ailleurs, les outils sont utilisés aussi par les candidats et les candidates ! Même si je ne demande plus de lettre de motivation, certaines personnes en rédigent avec leur candidature et je réalise depuis quelques temps que beaucoup semblent rédigées avec un outil type ChatGPT ! J’arrive à reconnaitre ça car les zones de personnalisation ne sont parfois pas remplies ou je réalise qu’ils ont glissé de manière automatique les mots clefs de l’annonce dans leur contenu ! Au final, on doit aussi être vigilants pour vérifier l’authenticité des candidatures reçues de notre côté ! 

 

Qu’en est-il du côté des candidats ? Avez-vous constaté une utilisation accrue de l’intelligence artificielle ? Peut-elle leur servir positivement ?

 

Déjà, nous avons plus de temps pour échanger avec chacun et chacune et pour réfléchir à la meilleure manière de les accompagner dans leur recherche et c’est ce qu’ils vont chercher en faisant appel à About ü ! 

Ensuite, je suis persuadée que ces outils, bien briefés pour éliminer toute forme de préjugés, peuvent jouer un rôle majeur dans la baisse de la discrimination à l’embauche. 

En France, 80% des salarié·e·s ont le sentiment d’avoir une caractéristique qui peut les marginaliser ou les pénaliser au travail ( Baromètre de perception de l’égalité des chances en entreprise (MEDEF 2022) 

Je travaille donc en priorité sur une utilisation de la technologie pour m’aider à résister à différents biais assez courant dans le recrutement, par exemple: 

  • Le biais de similitude: “il a fait la même école que moi, ça me rassure” 
  • L’effet de fatigue : “c’est mon 5ème entretien de la journée, je n’écoute plus vraiment la personne en face, je veux juste rentrer chez moi 😉 
  • L’effet de sympathie: “Elle est super sympa donc ça me donne envie d’aller plus loin, même si les critères initiaux ne sont pas atteints”  

 

Par ailleurs, dans un monde où les talents vont de plus en plus être sollicités par des IA, il va devenir encore plus crucial pour les entreprises d’investir sur leur marque employeur, leur réputation en termes de qualité de vie au travail et le positionnement de leur singularité en termes de culture d’entreprise ! 

En gros, les entreprises vont commencer à pouvoir travailler sur les vrais sujets importants pour leurs futures équipes ! 

 

L’inquiétude qui revient souvent, c’est que l’intelligence artificielle va détruire des métiers et renforcer le chômage. Qu’en pensez-vous 

Il y a beaucoup d’études en cours sur le sujet mais je pense que l’important sera d’avoir une posture optimiste et une agilité envers tous les changements à venir 

Dans le secteur du digital que je connais le plus, les métiers autour du développement informatique, du marketing et du commerce vont complètement être bouleversés. Ces métiers vont avoir des outils pour accélérer la production de tous leurs contenus et vont beaucoup plus se transformer vers des rôles de chef d’orchestre par exemple. 

L’enjeu principal à anticiper pour moi se situe les programmes de formation pour tous et toutes, et ce dès l’école primaire (et pas seulement dans les grandes écoles de commerce ou d’ingénieur·e·s) 

Par ailleurs, je pense que tous les chef·fes d’entreprise doivent réfléchir dès aujourd’hui à la mise en place de programmes de formation continue pour leurs collaborateurs et collaboratrices afin de gagner le plus vite possible en productivité et d’accompagner leurs talents dans l’évolution de leurs compétences. Ça devrait presque devenir une obligation légale pour maintenir l’employabilité de ses employé·e·s ! 

 t